Comment faire grève?

Nous voulons l’égalité dans les faits ; nous voulons décider nous-mêmes de nos vies. C’est pourquoi nous ferons grève.

Nous sommes celles à qui on a confié le travail domestique, éducatifet de soins à la maison, sans lequel la société et l’économie ne fonc- tionneraient pas. Nous nous occupons et préoccupons des enfants, des parents âgés. Mais nous manquons de temps et d’argent.

Le 14 juin, nous ferons grève partout : sur nos lieux de vie, nos lieux de consommation, nos lieux de formation et nos lieux detravail. Pour que la grève fasse effet et que l’on obtienne devéritables changements il faut que nous soyons nombreuses ! Alors comment participer depuis chez vous, votre lieu de travail
ou encore votre lieu de formation ? Voici quelques pistes pour faire du 14 juin une journée pas comme les autres.

La grève sur nos lieux de vie

L’essentiel des tâches domestiques et de soin sont encore à la charge des femmes. Nous souhaitons que ce travail soit partagé tant au sein de la famille que dans la société.

Le 14 juin, ça commence à la maison par la grève du ménage, de la lessive, de la cuisine, des courses, etc...

Pour pouvoir préparer la grève, discuter avec ses voisines des inégalités qui persistent et organiser des actions communes:

  • un repas canadien dans le hall d’entrée ou un parc public du quartier ; annoncer les activités dans les lieux communs del’immeuble (porte d’entrée, chambre à lessive, boîte aux lettres,parking, ascenseur)
  • un tournus pour la garde des enfants notamment avec des hommes solidaires ;

Annoncer la grève du 14 juin dans votre ville ou village en déposant des programmes dans vos lieux du quotidien : bibliothèques, ludothèques, maisons de quartier, lieux d’accueil pour les enfants, salle de gym, club de sport, de yoga etc...

La grève sur nos lieux de consommation

La majorité des personnes qui travaillent dans la vente sont des femmes. Par solidarité, nous ferons la grève de la consommation :

  • Pas d’achat dans les magasins : on achète le jour d’avant et on explique pourquoi on le fait « Je suis venue aujourd’hui parce que demain c’est la grève des femmes »
  • Pas de rendez-vous le 14 juin chez la coiffeuse, l’esthéticienne,la dentiste, etc...
  • Pas de restaurant, ni de café; je rejoins à un moment dans la journée les autres femmes aux points de rassemblements

La grève sur nos lieux de formation

Les inégalités existent aussi dans les lieux de formation. Nous voulons que les établissements de formation soient des lieux d’émancipation et d’éducation à l’égalité ainsi qu’au respect mutuel.

C’est pourquoi la grève s’étend aussi aux écoles, gymnases, hautes écoles et universités.

  • Se rassembler avec d’autres élèves et discuter des problèmes d’inégalités qui persistent au sein de votre établissement
  • Prendre contact avec des collectifs existants
  • Organiser un événement spécial en vue du 14 juin comme, le rallongement de la pause, un sit-in dans l’entrée de l’établissement, un cortège jusqu’au lieu de rassemblement

Dans de nombreux lieux de formation, les examens n’auront pas lieu le 14 juin : l’occasion de participer aux actions collectives pour la grève.

La grève sur nos lieux de travail

Pour faire grève, il faut être nombreuses, car c’est le nombrequi permet de modifier le rapport de force et de s’engagerdans une grève sans risques de représailles.
Comment faire ?

Parler avec les collègues, se réunir pour s’organiser ensemble et se mettre d’accord sur ce que l’on veut faire ou pas le 14 juin. Prendre contact avec un syndicat ou le collectif le plus proche pour avoir des conseils

  • Arrêter le travail toute la journée ou un moment
  • Omettre une partie de son travail, par exemple administratif
  • Partager un pique-nique à midi
  • Porter un accessoire violet, un tee-shirt ou un badge de la grève
  • Dresser ensemble une liste des problèmes existants et desrevendications (salaires, temps de travail et congés, lieu depause pour l’allaitement, crèches, sexisme, plafond de verre, etc...)

Hommes solidaires

Notre grève n’est pas contre les hommes, mais contre un système patriarcal qui a fait son temps. Les hommes solidaires peuvent participer de nombreuses façons :

  • Assumer les tâches ménagères et éducatives
  • Apporter une aide logistique aux collectifs (repas, garderies)
  • Assurer sur les lieux de travail les tâches impératives notamment le service minimum dans des lieux comme les hôpitaux
  • Porter un t-shirt violet ou le badge de la grève

Ceux qui le souhaitent peuvent nous rejoindre pour les actions et la manifestation, y compris avec les enfants.