Quels critères définissent une intempérie ?

Dans le cas où les critères météorologiques ci-dessus sont atteints, on est face à une situation d’intempérie.

Si c’est impossible d’adapter les travaux pour faire travailler les ouvriers à l’abri, le travail doit être arrêté. Pour vérifier si un critère est atteint, il faut se référer à www.cppvd.ch

 

Le froid (indice éolien)

  • Pour que la notion d’intempérie soit atteinte, il faut que la température ressentie par le corps soit de -8 degrés, selon le tableau ci-dessous :

Température de l’air en °C

Vitesse du vent en km/h

-1

28

-2

19

-3

16

-4

9

-5

7

-6

5

-7

2

-8

calme

La pluie et la neige

 

Volume des précipitations

Pluie

1 mm /heure (au moins)

Neige

1 cm /heure (au moins)

Les précipitations qui dépassent 1 mm de pluie ou 1 cm de neige par heure sont considérées comme intempérie. De plus, si les prévisions météo annoncent 1mm de pluie ou 1 cm de neige par heure en moyenne sur une durée de six heures, l’intempérie est atteinte pour la journée entière.

Pas de perte de salaire en cas d’intempéries !

Unia a obtenu la constitution d’un « fonds santé et sécurité » pour les ouvriers de la construction. Ce fonds permet aux travailleurs, dont le patron cotise aux institutions de l’IVC à Tolochenaz, et qui a fait une déclaration aux intempéries, de percevoir leur salaire complet lorsqu’ils arrêtent le travail en cas d’intempérie.

C’est l’employeur qui pourra faire sa demande aux fonds, après avoir rempli toute les procédures pour obtenir l’intempérie, et s’il démontre qu’il a payé le salaire à 100% aux ouvriers concernés.